Saint malo


Localisation Promenade virtuelle  à Saint-Malo gràce à Google street view La météo
 
Agrandir le plan
 
Agrandir le plan
 



Saint-Malo, sous préfecture d'Ille et Vilaine, est située à l'entrée de l'estuaire de la Rance sur la côte septentrionale de Bretagne. Comptant près de 53000 habitants, elle s'étend sur plus de 4000 hectares, regroupant trois villes : Saint-Malo Intra Muros, Paramé et Saint-Servan.
Cette cité corsaire qui a connu un passé extraordinaire et qui possède un patrimoine historique tellement riche n'en est pas moins tourné vers l'avenir. Avec un cadre de vie très agréable qui attire chaque année des millions de touristes et une économie dynamique.


Histoire
Saint-Malo possède un patrimoine historique très riche qui illustre un passé marqué par de nombreux éléments. Saint-Malo doit son nom à un homme d'église, Malo (Maclow), qui fut évêque d'Alet, Cité construite à l'embouchure de la Rance. Alet fut fondée par des gaulois avant d'être conquérie par les Romains au Premier siècle après J.C. Cette Cité sera les fondements de la ville de Saint-Servan, l'une des trois villes qui forme Saint-Malo. Elle se développe mais en 1153, l'évêque d'Alet décide d'installer son évêché sur le rocher d'Aaron, pensant que l'endroit serait plus facile à défendre en cas d'attaques : la ville de Saint-Malo était née. L'île s'agrandit au fil des années, se développant autour de la cathédrale, grâce notamment au commerce de la mer. Vauban construisit des remparts tout autour de la ville, transformant l'île en ville close : Saint-Malo Intra Muros. Ces remparts marquent la séparation entre Saint-Malo et Saint-Servan qui rivalisent alors entre eux . L'Histoire de Saint-Malo est très marquée aux XIVème et XVème siècles par les conflits qui existent entre la ville et les Ducs de Bretagne. Ainsi en 1382, le Duc Jean IV fait construire u château à l'entrée de Saint-Malo afin de calmer les esprits rebelles. C'est la Duchesse Anne de Bretagne qui finira de construire le château et notamment la célèbre tour Quic-en-Grogne.

Saint-Malo compte de nombreux navigateurs célèbres dont Jacques Cartier qui entreprend un voyage vers les Amériques en 1532 et y découvrent le Canada, le 24 juillet 1534. Il fera plusieurs voyages qui l'amèneront de plus en plus dans les terres canadiennes, le long du fleuve Saint Laurent. Après son troisième voyage, il se retire dans son manoir à Rothéneuf, aujourd'hui reconvertit en musée, où il décède en 1567.

 A cette époque, le commerce maritime est très florissant, la cité s'enrichit et voit sa population quadruplée, d'étendre au dehors de la ville close. Les armateurs font fortune et commence peu à peu à sortir de Saint-Malo afin d'habiter à la campagne dans de prestigieuses maisons appelées Malouinières. On peut noter également, que c'est à cette époque qu'apparurent les premiers corsaires qui parcourraient les mers, au nom de sa majesté, et qui pillaient les bateaux de marchandises étrangers pour rapporter des richesses au roi. De nombreux corsaires étaient malouins, les plus connus étant Dugay-Trouin, Grout, Locquet et un peu plutard Surcouf. Cependant les riches armateurs acceptant de moins en moins le pouvoir royal, se levèrent contre le roi. Saint-Malo fut alors proclamée indépendante pendant 4 ans : " Ni français Ni breton malouin suis " était alors la devise de la région.Au XVIIIème siècle, Saint-Malo développe un nouveau commerce : le commerce interpole, dans les mers du sud. C'est ainsi que "ces messieurs de Saint-Malo " furent les premiers, à partir de 1710, à ramener, du Yémen, le café moka. Les armateurs malouins trouvent ainsi une nouvelle source de richesse avec la compagnie des Indes malgré la perte de nombreux bateaux lors de combats et notamment avec l'Angleterre qui essaya plusieurs fois de détruire Saint-Malo au cours de l'Histoire. La flotte malouine ne se consacre plus désormais qu'au commerce, ainsi en 1736, le malouin Maupertuis, membre de l'Académie des sciences, embarque pour le pôle nord où il mesurera la longueur d'un degré méridien en Laponie.

Cependant, le commerce maritime déclin peu à peu à partir de la fin du XVIIIéme et Saint-Malo recherche de nouveaux horizons à exploiter. C'est ainsi que se développe la pêche à Terre Neuve (pêche à la morue). Cette pêche qui est née au début du XVIème siècle, connaît son apogée au XXème siècle. Pêche difficile, dangereuse, longue, elle nécessite des bateaux plus imposants et plus spécialisés, on voit alors se développer des chantiers navals qui construisent surtout des trois mâts et des goélettes. De plus à la fin du XIXème siècle, la ville de Saint-Malo fait construire de grands bassins capables d'accueillir de grands bateaux modernes devenant ainsi un port d'escale. A partir du XXème siècle ? Saint-Malo va aussi mettre en avant ses avantages (cadre de vie agréable, aspects culturels importants…) pour attirer les riches industriels qui deviennent alors les premiers touristes. De nombreux casinos sont construits dans les différentes villes de la côte(Paramé, Dinard et évidemment Saint-Malo). Les gens s'intéressent alors aux bienfaits des bains de mer et à la Thalassothérapie. Le grand hôtel sera alors aménagé, en 1963, en termes marins très prisés depuis des années aujourd'hui. Saint-Malo devient une station balnéaire de plus en plus fréquenté apportant une nouvelle forme d'économie à la région.
Pendant la seconde guerre mondiale, Saint-Malo fût occupé par les Allemands dès le 20 juin 1940 en raison de sa position stratégique. Le 1er août 1944, Saint-Malo connaît une importante attaque aérienne américaine. Les Allemands qui ont reçu de résister mettront le feu à la ville close avant de se rendre, après deux semaines de bombardements. Saint-Malo sera détruite à 80%. Elle sera reconstruite à l'identique jusqu'en 1955, excepté la cathédrale dont la construction sera achevée en 1972.


Tourisme 
Les sites historiques à visiter ne manquent pas sur Saint-Malo ! !On ne peut venir à Saint-Malo sans visiter Intra Muros qui nous fait remonter à travers le temps en nous menant d'une ruelle étroite à une autre, dans une ambiance particulière. La promenade sur les remparts de la ville vous permettra d'avoir une vue différente de la ville et surtout une vue magnifique sur la baie de Saint-Malo. De nombreux musées vous attendent aussi, comme celui de la Tour Solidor qui vous racontera la vie malouine au temps des corsaires ou celui qu'abrite le château d'Intra Muros. Sur le Grand Bé, au pied des remparts et accessible qu'a marée basse, vous pourrez vous recueillir sur la tombe de l'écrivain Chateaubriand. A Rothéneuf, la maison de Jacques Cartier vous contera la découverte du Canada et du Saint-Laurent.
De nombreuses promenades vous permettront de découvrir Saint-Malo comme la promenade le long de la digue du Sillon qui relie, au bord de la mer, intra-muros à Paramé ou la ballade autour de la cité d'Alet qui vous fera découvrir la baie de Saint-Malo. Il est aussi très intéressant de quitter Saint-Malo afin de visiter ses alentours qui offre aussi des endroits magnifiques :
- Tout le tour de la côte qui offre un paysage où se mélange la végétation sauvage et la mer
- Cancale, port pittoresque et centre ostréicole réputé notamment pour ses huître plates
-Dinard, charmante station balnéaire développée par l'aristocratie britannique. Située face à Saint-Malo Intra Muros, elle impose avec fierté ses somptueuses villas et offre de magnifiques ballades comme la promenade au clair de lune le long de la corniche.
- Dinan, ville close comme Saint-Malo, elle possède un passé riche en événements et offre de magnifiques promenades le long de la rance.
- La baie du Mont Saint-Michel, "merveille de l'occident ", le mont St-Michel est un îlot rocheux situé au milieu de l'immensité des grèves de sable. Il s'élève à 80 mètres de hauteur et est relié à la baie par une digue insubmersible construite en 1879.


Culture
Saint-Malo organise aussi chaque année de nombreuses manifestations sportives et culturelles. Les réunions sportives sont essentiellement des épreuves de voile qui regroupent des navigateurs plus ou moins connus. Chaque année, par exemple, Saint-Malo organise le départ de la course du Rhum. Au niveau culturel, Saint-Malo organise notamment le festival de la B.D "Quai des Bulles " qui attire, chaque année de plus en plus de monde, ainsi que le festival du livre d'aventures et de voyages " Etonnants Voyageurs ". Ces manifestations culturelles ne sont pas que littéraires, en effet, Saint -Malo organise aussi des festivals de musique dont les plus connus sont : La Route du Rock et Folklores du monde.




Fiche wikipédia de Saint Malo: http://fr.wikipedia.org/wiki/Saint-Malo
Office de tourisme: http://www.saint-malo-tourisme.co.uk/
Découverte virtuelle de Saint-Malo: http://web.cortland.edu/flteach/civ/voyage/stmalo.htm
 


Accueil chemins de France































This template downloaded form free website templates