Angoulème


Localisation Promenade virtuelle  à Angoulème gràce à Google street view La météo
 
Agrandir le plan
 
Agrandir le plan
 

Cette ville charentaise de 50151 habitants est située à l'est de la région de Cognac, à une centaine de kilomètres au nord de Bordeaux.


Histoire
Le plateau d'Angoulême est occupé dès l'Age de Bronze par des villages successifs. L'occupation celtique remonte au IVème siècle av. J.-C. La première implantation sédentaire gallo-romaine s'effectue à l'Antiquité. Enfin, la première enceinte de la ville doit, semble-t-il, être datée de la fin du IIIème siècle ou du début du IVème siècle. C'est un rempart en gros appareil dont le pourtour de 2280 mètres surplombe la vallée de la Charente. Le nom de la ville est alors Iculisma.

 Au Moyen Age, Angoulême se développe à l'intérieur de son premier rempart complété au XIIIème siècle par deux nouvelles enceintes. C'est le plein épanouissement de l'art roman, les églises paroissiales se multiplient. Au XIIème siècle, la cathédrale Saint-Pierre est édifiée. Elle sera remaniée au XIXème siècle. C'est l'un des plus prestigieux monuments d'Angoulême.

 A la Renaissance et en particulier dans la première moitié du XVIème siècle, l'Angoumois connaît une période brillante. Charles de Valois et Louise de Savoie et leurs enfants François et surtout sa soeur Marguerite font d'Angoulême un centre intellectuel et artistique. De cette époque, Angoulême a gardé quelques hôtels particuliers dont la maison Saint-Simon. De plus, le XVIème siècle est marqué par le développement des moulins à papier.

Après les guerres de Religion, le XVIIème siècle s'emploie à reconstruire et à implanter de nouveaux ordres religieux. Il reste peu de vestiges de ces fondations, la plupart de ces édifices ayant été remaniés après la Révolution.Du couvent des Carmélites est conservée une porte, le collège des Jésuites est devenu conservatoire. C'est aussi une époque où les églises sont dotées d'importants éléments de mobilier comme de chaires ou de retables. L'époque classique marque aussi le développement du quartier de l'Houmeau, au pied de la ville, où les activités commerciales sont en plein essor. Au XVIIIème siècle, c'est l'aménagement des grandes routes et la construction du nouveau pont de Saint-Cybard.

Au XIXème siècle, Angoulême se transforme. Les remparts sont peu à peu arasés et les portes qui entravaient la circulation sont progressivement détruites. De nouvelles avenues, rues et places modifient le paysage urbain. Le quartier de la préfecture fait alors l'objet d'un programme d'urbanisme. Les principaux édifices sont restaurés ou construits. Abadie Fils, architecte, restaure la cathédrale, construit l'hôtel de ville sur l'emplacement du château.

 Au XXème siècle, l'Art Nouveau et l'art déco se développent fortement à Angoulême. Ils sont représentés par des maisons particulières ou des bâtiments publics. Les églises du Sacré-Coeur, Saint-Paul et Sainte-Bernadette participent au mouvement de construction du XXème siècle tout comme le Centre National de la Bande Dessinée et de l'Image, construit par l'architecte Roland Castro.

Les monuments
- La cathédrale Saint Pierre
 Remarquable par son architecture et par sa sculpture, la cathédrale d'Angoulême est un édifice important pour l'art roman. C'est le monument le plus prestigieux d'Angoulême. Construite de 1110 à 1136 par Girard II, elle présente une nef à file de coupoles et un chœur entouré de 4 chapelles. Sa façade sculptée de 75 personnages illustre les thèmes de l'Ascension et du Jugement dernier.

- L'hôtel de ville
C'est l'édifice le plus curieux d'Angoulême. C'est le produit de plusieurs campagnes de construction échelonnées sur six siècles. Autrefois château et résidence comtale, il a servi de prison puis de caserne avant d'être transformé en mairie.

- La promenade des remparts
Aujourd'hui les remparts n'ont plus le rôle de protection qu'ils avaient à l'Antiquité. Ils ont peu à peu été arasés et les portes de la ville détruites à partir du XVIIIème siècle afin de permettre à la ville de s'étendre en dehors de ses murailles devenues inutiles. Ils offrent une vue sur la Charente ainsi que sur le quartier de Saint Cybard, avec le CNBDI.

- Le musée des Beaux Arts
Installé dans l'ancien évêché du XIIème siècle, il présente des collections de peintures, de céramiques, de préhistoire et protohistoire, d'art médiéval africain et océanien.

- Le Centre National de la Bande Dessinée et de l'Image (CNBDI)
  Unique en France, ce musée à pour mission de faire découvrir et aimer la bande dessinée. Inaugurée en 1991, il conserve environ 6000 planches originales de bande dessinée. L'exposition permanente présente une sélection de 250 œuvres. Elle retrace l'histoire de la bande dessinée d'expression française de 1830 à nos jours. Elle comporte aussi une bibliothèque de plus de 10000 albums.

- Musée du papier : le Nil
Le musée du papier est installé dans les anciennes papeteries Joseph Bardou et fils. Les bâtiments sont construits sur la Charente. Certaines salles sont traversées par le fleuve et conservent des témoignages industriels : roue à aubes, ouviers à pâte à papier,... Ce musée présente les différents processus techniques de fabrication du papier,...

- Les Halles
 Construites par l'architecte Edouard Warin et l'ingénieur Pommier, les halles ont remplacé en 1886 le Châtelet, premier château fort des Taillefer. Exemple de l'architecture métallique du XIXème siècle, elles dominent le quartier de l'Houmeau, en bordure du fleuve Charente.

 - Le Palais de Justice
Construit en 1826 par Paul Abadie père, le palais de justice domine de sa sobre façade néoclassique la place Francis Louvel. Il a été édifié à l'emplacement de l'ancien couvent des Jacobins. Le jardin de ce dernier a été aménagé en place avec une fontaine du XIXème siècle.


La vie culturelle
 Angoulême est une ville dynamique qui présente de nombreuses manifestations. Les plus importantes sont Ludoland (salon du jouet, des jeux et des livres) en Novembre, les Gastronomades (fin novembre), la fête de la coulée verte (plusieurs animations sont proposées le long de la Charente) en Juin, le traditionnel circuit des Remparts à la mi-septembre,...
Mais Angoulême est surtout la capitale de la Bande Dessinée! Tous les ans, pendant 4 jours à la fin du mois de janvier, Angoulême abrite un festival consacré au " neuvième art ". Cet évènement culturel à part entière accueille des auteurs du monde entier (c'est ainsi que l'on peut rencontrer le papa de Cubitus ou de Titeuf!...) et organise des expositions et des concours. C'est aussi l'occasion de découvrir de jeunes talents ainsi que les dernières nouveautés en matière de bande dessinée et d'image. De nombreuses expositions et en particulier celle du CNBDI vous transporte au coeur de la bande dessinée et de son histoire.
 Le Festival International de la Bande Dessinée a lieu le dernier week-end de janvier. Il y en a vraiment pour tous les âges et tous les goûts alors avis aux amateurs de BD!...



Fiche wikipédia d'Angoulème: http://fr.wikipedia.org/wiki/Angoul%C3%A8me
Office de tourisme: http://www.angouleme-tourisme.com/




Accueil chemins de France































This template downloaded form free website templates